l’État est une « coopération de services publics
organisés et contrôlés par des gouvernants »

Léon DUGUIT.

Traité de droit constitutionnel ; Paris, Fontemoing ; 3e éd. ; 1928.

Si c’est par le droit administratif que le porteur du présent site a reçu la vocation de l’enseignement et de la recherche publicistes, il n’en demeure pas moins que le droit constitutionnel, notamment à la suite de leçons et de conseils pris, à l’Université de Nanterre, auprès du regretté professeur Guy Carcassonne (1951-2013), est également au coeur de ses préoccupations et ce, notamment, parce qu’il est convaincu – via la notion d’Unité du Droit – de la complémentarité nécessaire de ses deux matières. Les six ouvrages emblématiques ci-dessous en ont été et sont encore des référents :

  • C’est en 1748 que Montesquieu (1689-1755) révolutionne littéralement la doctrine publiciste par la publication d’abord anonyme de son Esprit des Lois; la version ici mise en avant est celle (datée de 1749) expurgée des nombreuses premières coquilles mais ce, toujours de façon anonyme.
  • A partir de 1834, à la Faculté de Droit de Paris, c’est Pellegrino Rossi (1787-1848) qui va être le premier titulaire, en Faculté de Droit, d’une chaire de droit constitutionnel. En 1866, de façon posthume, en seront publiées les leçons ici exposées.
  • A Paris toujours, mais cette fois pour les étudiants de première année (et non de doctorat comme en 1834) c’est un autre maître qui va s’exprimer à travers ses Eléments de droit constitutionnel français et comparé : Adhémar Esmein (1848-1913) à qui l’on doit notamment plusieurs classifications toujours enseignées du droit constitutionnel.
  • Parallèlement et marquant à jamais le droit parlementaire (objet privilégié par nos soins au sein du droit constitutionnel), Eugène Pierre (1848-1925) va publier son Traité de droit politique, électoral et parlementaire encore considéré comme la « bible » de cette branche désormais académique…
  • Un doyen – à Bordeaux – va alors considérablement marquer les esprits & les doctrines et ce, tant en droit constitutionnel qu’en droit administratif : Léon Duguit (1859-1928) dont la seconde édition (1927) du Traité de droit constitutionnel est ici présentée.
  • Enfin, le droit constitutionnel contemporain doit énormément aux travaux (ici ceux de doctorat) d’un docteur en droit devenu professeur puis doyen de la Faculté de Droit d’Aix-en-Provence : Louis Favoreu (1936-2004). Deux champs nouveaux vont, grâce à lui, rentrer au coeur du droit constitutionnel : les droits & libertés ainsi que le juge…

En droit constitutionnel, le présent site contient & contiendra au fur et à mesure des actualisations prochaines :




On trouve même sur ce site un ancien sujet d’examen célébrant l’Orelsanie …. ainsi que quelques extraits de commentaires prétoriens mettant en avant des questions de constitutionnalité(s) ; dont :

& enfin, la mise en avant des recherche(s) personnelles & publiées en la matière dont :