Paris est magique ?  Hé bien le téfécé aussi 🙂

et pour le célébrer en ce jour de gloire toulousaine, voici l’expression en tableaux d’un autre match présenté en cours magistral (sic) de droit administratif des biens : celui opposant les doctrines relatives au domaine public de 1834 ; celles des doyens Proudhon (le dijonnais et pas le cousin PJ anarchiste) & Foucart (le Pictave).

Tout est là …

dans le tableau ci-dessous …

t1

Et si vraiment la question vous intéresse au point qu’un complément s’impose, voici plus détaillée la conception foucartienne et domaniale des choses 🙂

t2

L’ensemble de ces documents (sous (c)) est issu de : Touzeil-Divina Mathieu, Un père du droit administratif moderne : le doyen Foucart (1799-1860) (thèse 2007 – Paris II et publication en cours de cette partie à la LGDJ).